Bernard PERRUT
Un député pour tous
Bernard PERRUT
Un député pour tous
Bernard PERRUT
Un député pour tous
Bernard PERRUT
Un député pour tous
Bernard Perrut : un député pour tous

Ce texte n’est pas satisfaisant car il est particulièrement peu ambitieux. Il ne met pas en place un système de sélection pour rentrer à l’université, ce qui est dommage. Il ne règle pas les liens lycée / enseignement supérieur alors qu’on le sait, une partie des échecs en 1ère année d’université vient de l’absence de concertation entre les deux institutions. Enfin globalement, une vraie réforme de l’ensemble du système éducatif, dans le prolongement de l’autonomie des universités, aurait été plus judicieux.

Malgré ces points négatifs, des avancées méritent d’être saluées.
Si le projet de loi ne met pas clairement en œuvre une sélection à l'entrée à l'université un premier pas est consenti, puisque les compétences des étudiants sont prises en compte dans les processus d'inscription quand le nombre de candidatures est supérieur au nombre de places.

Le texte met surtout fin au système injuste et intolérable du tirage au sort qui conduisait à rejeter des étudiants capables de réussir et à accepter des étudiants n'ayant clairement pas le niveau. J’ai alerté à plusieurs reprises la Ministre sur ce sujet avant la rentrée.

Grâce à un amendement que nous avons soutenu, les universités vont également mettre en œuvre un enseignement modulaire capitalisable. Afin de décloisonner les voies de formation supérieure (BTS, DUT, Cours Préparatoires aux Grandes Ecoles, licence universitaire) et de faciliter les passerelles entre ces voies, les universités vont organiser ainsi leurs enseignements en modules que les étudiants pourront capitaliser tout au long de leur vie.

Cela permettra aux étudiants d'envisager des mobilités en France, d'envisager des interruptions d'études pour mener une expérience professionnelle, une mobilité internationale. C'est donc un système qui assouplit les parcours et facilite la mobilité géographique durant les études.

Enfin il faut saluer le rattachement des étudiants au régime général de la sécurité sociale qui est plutôt positif. L'affaire de la MNEF il y a quelques années a illustré les errements dans la gestion des mutuelles étudiantes. Le rattachement au régime général est un progrès pour les mobilités de parcours en apportant également une plus grande souplesse dans le passage entre statut d'étudiant au statut de salarié.

B_Perrut RT @laurentwauquiez: Nouvelle livraison de masques, de gants, de blouses, de lunettes et de gel pour aider les personnels soignants qui son…
B_Perrut Les cloches des églises de France vont sonner ce mercredi à 19h30, et les évêques nous invitent, croyants ou non,… https://t.co/D26PLiMTzD
B_Perrut 🔹Il faut que la France mette en place un dépistage massif: c’est avec une approche méthodique et systématique de dé… https://t.co/nQLze8TnPG
B_Perrut 🔴 DE LA CLARTÉ ! nous demandons au Gouvernement 🔹Quelles sont les entreprises indispensables au fonctionnement du p… https://t.co/Yo888vIuae
B_Perrut ⚠️REPORT DE L’ÉLECTION DES MAIRES ! Nous étions un certain nombre de députés et d’élus locaux à demander le report… https://t.co/nQQipMm6ET

Bernard Perrut officiel © 2020

Conception réalisaton aj2l-informatique